Retour à l'accueil
 
 Accueil >> Habitat >> Conseils techniques
 
Conseils techniques et architecturaux

 

Le territoire de la CIATE possède un patrimoine ancien de maisons remarquables. Restaurer sa maison, c’est préserver son patrimoine, le mettre en valeur. La mission habitat de la communauté de communes vous permet d’adapter ces anciennes constructions aux modes de vie d’aujourd’hui tout en conservant leur identité et celle des villages.

 

Voici quelques conseils techniques et architecturaux pour éviter certaines erreurs lors des restaurations :

 

Les façades : Pierres apparentes ou enduits ?

 

Il existe deux types de maisons, celles enduites à la chaux et celles en pierres apparentes, moellons ou pierres de taille.

Les maisons enduites possèdent des entourages de fenêtres soignées et ont été montées avec un appareillage souvent rudimentaire puisque destiné à être enduit. Malheureusement, une mode sévit un peu partout. Elle veut montrer à tout prix les pierres même si celles-ci n’avaient pas pour but d’être laissées apparentes. La mise à nu de ces murs relève donc du pittoresque et ne respecte pas l’architecture du bâtiment.

 

Bon à savoir : L’intérêt de la chaux

Alors que l’on recherche des moyens d’intégrer l’habitat à son environnement, on redécouvre les vertus des matériaux naturels. La chaux occupe une place de premier plan pour la réalisation des enduits et joints artisanaux (mélange de chaux et de sable). Elle empêche la dégradation des maçonneries par les intempéries. Elle forme une fine peau imperméable à l’eau et laisse respirer le mur. La vapeur d’eau n’étant pas prisonnière, on évite ainsi une accumulation d’humidité. A l’opposé, le ciment donne un enduit dur et cassant qui peut provoquer d’importantes fissures. De graves problèmes peuvent alors apparaître dans la structure.

 

 

Les couvertures

 

Les toitures, souvent ignorées du piéton, sont pourtant la signature du bourg ou du village vu du ciel.

La couleur et la texture d’une couverture se révèlent lors d’une perspective et complètent ainsi l’aspect de la maison.

Le choix des tuiles ou ardoises pour la restauration de couvertures anciennes devra se rapprocher le plus possible du modèle d’origine. Il est préférable d’éviter les tuiles mécaniques et d’employer en priorité les tuiles plates, tuiles canal ou ardoises naturelles.

 

 

Les ouvertures

 

La façade principale ou la mieux exposée a toujours plus d’ouvertures que les autres murs. Dans le bâti ancien, les fenêtres sont plus hautes que larges. Leurs dimensions varient en fonction de leur emplacement et de la hauteur de la façade. Elles sont encadrées par des pierres de taille, souvent en saillie par rapport à l’enduit.

De plus chaque ventail comporte trois carreaux.

 

Bon à savoir

Les maisons anciennes disposent généralement de moins de fenêtres que nos habitations actuelles. Pour les agrémenter, il est souvent nécessaire de créer de nouvelles fenêtres. Il faut alors tenir compte de l’ordonnancement existant de la façade (proportion des ouvertures, alignements verticaux et horizontaux…) et faire attention à tout nouveau percement ou modification des ouvertures existantes.

Le conseil d’un architecte peut alors être utile.

 

 

Les menuiseries

 

Sur les bâtiments anciens, la restauration des menuiseries est aussi importante que le ravalement de façade, pourtant peu de projets prennent en compte cet aspect. Il en ressort une présence importante de bois vernis, de fenêtres bâtardes à carreau unique, de fenêtres en PVC avec rajout de faux petits bois alors que traditionnellement les fenêtres sont en bois peint. Cette solution permet également un apport de couleur.

Quant à la porte d’entrée, elle doit répondre aux règles de proportion de la façade. Il est d’ailleurs préférable de les restaurer plutôt que de les remplacer systématiquement.

 

Bon à savoir

Afin d’éviter le pittoresque, le « rustique », il est souhaitable de récupérer autant que possible les poignées de fenêtres et les ferrures existantes.

Elles seront peintes de façon uniforme avec la menuiserie.

 

 

Les couleurs

 

Dans les bâtiments anciens, la tendance au vernis généralisé des menuiseries et volets en bois est un phénomène récent. Ceci a pour conséquence une uniformisation et un appauvrissement du paysage architectural.

 

On peut s’interroger sur les raisons qui conduisent les propriétaires à cette solution : volonté d’affirmer le matériau bois et l’aspect rustique de la maison ? Idée (fausse) qui prétend que les lasures nécessitent moins d’entretien et sont plus faciles à appliquer que les peintures ? Phénomène de mode …

 

La couleur permet de personnaliser la maison et crée ainsi une variété dans le paysage architectural. Le lien chromatique entre les couleurs des matériaux et le paysage donne naissance à une architecture adaptée au site. La couleur sur la façade peut aussi être apportée par une plante grimpante : glycine, rosier, vigne vierge … La couleur et la densité du feuillage varient alors au fil des saisons.

 

 

Communauté de Communes Creuse Thaurion Gartempe
16 Place Lagrange 23150 AHUN Tél. 05 55 62 56 70
Accueil|Agenda|Actus|Mentions légales|Plan du site|Liens|Contact
 OK